Thumbnail
NL / FR / EN

 

Opération Mariette

26-27 septembre 1952

 


(Résume du livre Les Belges en Corée du Lt. Gn. Crahay)

Thumbnail

Dans la nuit du 26 au 27 septembre, la Cie B doit exécuter une opération de combat devant le 3e Bn du 7e Regt US, qui occupe  à notre gauche notre ancienne position de Kojak-Kol ayant lui-même à sa gauche le Bn Grec. Une Cie du 1e Bn occupe l'avant post Queen avec un de ses pelotons sur le 199. A sa gauche une section US tient le post 160. Le mélange des unités va rendre l'opération difficile. Elle va de plus se heurter à une attaque ennemie exécutée la même nuit. Le but de notre opération est de détruire des positions que l'ennemi semble préparer sur le cote 171 en vue d'une attaque contre l'avant poste du 199.
Dès 19 heures, le commandant de la Cie B, le capitaine Loquet, accompagné de son observateur d'artillerie, Le Lieutenant Coppens, s'est installé dans l'avant- post sur le 199, pendant trois de ces pelotons se mettent en place pour attaquer le 171

La section Américaine qui occupe le 160 surprise par un peloton Chinois  se retire en perdant trois hommes. Des contacts ont également lieu devant le Bn Grec. Devant ces activités le commandant du Bn belge, qui est sur le 242  donne la Cie B l'ordre de reprendre le 160 avant de laisser des pelotons attaquer le 177. Le peloton Destrée ( qu'accompagnent le capitaine Hazée et le Lt Hermant se porte sur le 160  et commence à nettoyer des tranchées. Il se heurte à des tirs d'armes automatique venant de la crète. A ce moment, des mouvements suspects sont signalés à l'ouest et au nord du 199. Etant donné la présence de tant d'unités différentes sur le terrain, il faudra 15 minutes pour les identifier avec certitude comme chinois. Toutes les communications par fil sont rompues mais le capitaine Loquet continue à transmettre par radio. Il signale que le peloton Destrée est aux prise avec deux compagnies chinoise et qu'il donne l'ordre de repli tout en gardant en place le restant de la compagnie.

Il semble cependant qu'un ordre de repli général ait été donné par erreur par son opérateur radio. A ce moment le Lieutenant Coppens annonce l'entrée des  Chinois dans sa tranchée, et puis c'est le silence.......
Le contacts avec les pelotons de la Cie ne peut être rétabli plus tard. Il se rassemblaient dans la vallée entre le 199 et le 242 où ils était soumis sans protection aux tirs d'artillerie. Le commandant en second le capitaine Hazée ayant disparu et le lieutenant Hermant étant blessé, l'ordre fut donné au lieutenant de Schouteete de regrouper la compagnie.
L'avant -post du 199 est réoccupé le matin . On  y trouve les corps du capitaine Loquet, du lieutenant Coppens , le Sgt Doll et 4 soldats, visiblement tués au cours d'un combat corps à corps. Le lieutenant Coppens tenait encore à le main une pelle dont il s'était servi pour tuer un chinois après avoir épuisé ses munitions.

 

 

 

 

COPPENS J.C Lt 26/09/52 KOJAK-KOL
DOLL J. Sgt 26/09/52 KOJAK-KOL
FETRO O. kpl 26/09/52 KOJAK-KOL
LOQUET J. Cpn 26/09/52 KOJAK-KOL
MAES R. Sdt 26/09/52 KOJAK-KOL
MAGNIN E Sdt 26/09/52 KOJAK-KOL
ROOX  M Kpl 26/09/52 KOJAK-KOL
SCHMETS T Kpl 26/09/52 KOJAK-KOL
STAEL J Sdt 26/09/52 KOJAK-KOL
VEREECKE R Sdt 26/09/52 KOJAK-KOL

 

 

 

Thumbnail

(photo du site web "Mervin 's Bunker )
Attaque Chinoise